Magie et Cristal (La Tour Sombre, Tome 4)

Magie et Cristal (La Tour Sombre, Tome 4)

Stephen King

Language: French

Pages: 685

ISBN: 2:00259381

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Prisonniers de Blaine, le monorail fou lancé à pleine vitesse, Roland et ses amis filent vers leur destin et, espèrent-ils, la Tour Sombre, leur but ultime. Les épreuves ne font pourtant que commencer pour eux, puisqu'ils devront déjouer les pièges du train infernal pour affronter le Mal aux multiples visages - jusque dans leurs souvenirs et leurs rêves, peuplés de signes et de messages qu'ils sont bien en mal de déchiffrer. Ils savent désormais qu'ils doivent protéger la Rose, réceptacle de tout ce que le monde compte encore de magique et de pur, et combattre l'odieux Roi Cramoisi. Les pistoleros ne sont pas au bout de leurs peines...

Dead by Midnight (Dead by Trilogy, Book 1; Griffin Powell, Book 11)

The Abilene Trail (Trail Drive, Book 17)

Preacher's Blood Hunt (First Mountain Man, Book 20)

Bladen Cole: Bounty Hunter

Resolution (Virgil Cole & Everett Hitch, Book 2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

maintenant, on va porter un toast pour fêter votre arrivée comme il sied, dit Lengyll. Vous avez déjà que trop attendu de goûter au punch. Vous devez m’avoir le gosier ensablé. Se tournant vers les bols de punch et écartant l’échanson de la main, il s’empara de la louche dans le plus grand et magnifique des deux, voulant clairement leur faire l’honneur de les servir lui-même. — Messire Lengyll, dit Roland calmement, mais avec une nuance de commandement dans la voix ; Fran Lengyll la perçut et

sommes et où nous allons. En bref, palabrons. 14 Quand Cuthbert rentra au baraquement, la nuit était tombée. Roland et Alain jouaient aux cartes. Ils avaient si bien nettoyé l’endroit qu’il avait presque repris son aspect habituel (grâce à l’essence de térébenthine qu’ils avaient dénichée dans un placard de l’ancien bureau du régisseur, les graffitis sur les murs n’étaient plus que les fantômes rosâtres d’eux-mêmes) ; pour l’heure, ils étaient plongés dans une partie de Casa Fuerte, ou de

puisse s’en servir ? — Quelque part à l’ouest d’ici, en cours de route, dit Cuthbert. Nous pensons probablement dans le Vi Castis. Vous connaissez ? C’est un pays minier. — J’en ai entendu parler ; je n’ai jamais quitté Hambry depuis ma naissance. Elle regarda Roland tranquillement. — Mais je crois que ça va changer bientôt. — Il y a beaucoup de machines abandonnées dans ces montagnes depuis l’ère du Vieux Peuple, dit Alain. La plupart dans les ravins et les canyons, à ce qu’on raconte. Des

brûlaient de la fièvre du départ. La route et les mystères qui la jalonnent ne sourient à personne comme ils sourient à la jeunesse. Ils étaient dans la cour qui se trouvait à l’est du Grand Hall, pas très loin de l’endroit où Roland l’avait emporté sur Cort, mettant toutes ces choses en branle. C’était le petit matin, le soleil n’était pas encore levé, la brume recouvrait le vert des champs de rubans gris. À vingt pas de là, les pères de Cuthbert et d’Alain faisaient sentinelle, les jambes

venait l’agitation de Moisi. Elle entendait chanter. C’était la fille. Elle était en avance. Avec une horrible grimace – elle détestait être prise au dépourvu et la donzelle allait le payer cher –, elle se baissa et renferma la boule de cristal dans le coffret. L’intérieur était rembourré de soie et le globe s’y emboîtait aussi parfaitement que l’œuf du petit déjeuner de Sa Seigneurie dans son coquetier. Du bas de la colline (ce maudit vent était dans son tort, sinon elle l’aurait entendu plus

Download sample

Download