L'hiver du monde (Le siècle, Tome 2)

L'hiver du monde (Le siècle, Tome 2)

Ken Follett

Language: French

Pages: 783

ISBN: 2286095582

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


De l'émergence du IIIe Reich à l'aube de l'ère atomique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l'a jamais racontée. 1933, Hitler s'apprête à prendre le pouvoir: l'Allemagne entame les heures les plus sombres de son histoire et va entraîner le monde entier dans la barbarie et la destruction. Cinq familles de nationalités différentes, intimement liées, vont être emportées par le tourbillon de la Seconde Guerre mondiale. Entre épopée historique et roman d'espionnage, histoire d'amour et thriller politique, ce deuxième volet de la magistrale trilogie du Siècle brosse une fresque inoubliable.

Flapper: A Madcap Story of Sex, Style, Celebrity, and the Women Who Made America Modern

The Second World War (2): Europe 1939-1943 (Essential Histories, Volume 35)

The Innovative University: Changing the DNA of Higher Education From the Inside Out

Postwar: A History of Europe Since 1945

Heyday: The 1850s and the Dawn of the Global Age

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tête. Cela se tenait. Staline s’était fait appeler petit père des peuples, guide, dirigeant suprême, grand transformateur de la nature, grand timonier, génie de l’humanité, plus grand génie de tous les temps. Or les événements venaient de démontrer à tous, lui-même compris, qu’il s’était trompé quand tous les autres avaient raison. Beaucoup d’hommes se suicidaient dans de telles circonstances. La crise était encore plus grave que Volodia ne l’avait pensé. Non seulement l’Union soviétique était

consigne. Il a fait demi-tour pour venir me chercher. » Eddie marqua une pause. Une tasse de café était posée sur la table basse devant lui et il en but une gorgée. � Il m’a pris dans ses bras, reprit-il. Satané idiot. Il faisait une cible idéale. Je suppose qu’il voulait me ramener jusqu’à la barge. Ces embarcations ont une coque assez haute, en acier qui plus est. On aurait été parfaitement à l’abri et j’aurais pu me faire soigner tout de suite. Mais il n’aurait pas dû faire ça. Dès qu’il

l’Information annonçait la capitulation de l’Allemagne. Le lendemain, mardi 8 mai, fut déclaré férié. Assise à la fenêtre de son appartement de Piccadilly, Daisy assistait aux réjouissances. Il y avait tellement de monde dans la rue que les voitures et les autobus ne pouvaient plus passer. Les filles embrassaient tous les hommes en uniforme, et des milliers d’heureux militaires en profitaient de bon cœur. Au début de l’après-midi, bien des gens étaient ivres. Par la vitre ouverte, Daisy

laissait entendre qu’un invité extrêmement prestigieux pourrait arriver plus tard. Volodia espérait que ce n’était pas Beria, le chef dépravé du NKVD. Le bonheur de Volodia ne lui faisait pas entièrement oublier les horreurs qu’il avait vues, et les profondes réticences qu’avait fini par lui inspirer le communisme soviétique. L’indicible brutalité de la police secrète, les erreurs de Staline qui avaient coûté des millions de vies et la propagande qui avait encouragé l’armée Rouge à se comporter

cultivées, ses vallons verdoyants émaillés de hameaux, ponctués par une flèche d’église en pierre qui s’élevait depuis un bosquet d’arbres centenaires. Elles étaient seules dans leur compartiment de première classe et Olga interrogea Daisy sur les intentions de Boy. « Il sait forcément que j’ai beaucoup d’affection pour lui, répondit-elle. Je l’ai laissé m’embrasser assez souvent pour qu’il n’en ignore rien. — Aurais-tu manifesté de l’intérêt pour quelqu’un d’autre ? » demanda sa mère, fine

Download sample

Download