Les faibles et les forts

Les faibles et les forts

Judith Perrignon

Language: French

Pages: 66

ISBN: 2234071577

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


« Il a l’air d’un roi, le fleuve. Il est là depuis toujours, rouge à force de creuser l’argile, rivière Rouge, c’est son nom. La nuit, il brille. Le jour, il est plat comme le verre et ne reflète que le ciel, les nuages et les arbres. Il semble ne pas nous voir.

Nous sommes une quinzaine, nous venons ici presque chaque jour depuis deux semaines tant la chaleur semble vouloir nous punir, mais il passe, indifférent à nos enfants qui s’élancent, à leurs mères qui disent, Attention au courant, et aux vieilles, comme moi, qui se retranchent à l’ombre sur leurs sièges pliants.

Rien ne trouble le fleuve. Il connaît son sort, il descend l’Amérique et s’en va se noyer dans le Mississippi puis dans la mer. Il est tout petit là-bas dans la mer, mais si grand devant nous. J’ai peur de lui. J’ai l’impression qu’il rit, qu’il rit du pont un peu plus loin qui rouille en ayant cru l’enjamber, qu’il rit de nous aussi, de nos mains et nos pieds incapables de nager, de nos sueurs froides quand passe la police, j’ai l’impression que nous sommes comme les feuilles mortes qui dans quelques mois se détacheront des arbres, poussières dans l’eau. »

Wait Until Spring, Bandini

Sea Star: Orphan of Chincoteague (Misty, Book 2)

The Scorpions of Zahir

In A Free State

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

va mal finir. Howard est à deux blocs de là sur Glasgow Avenue, chez son copain Will, il n’en croit pas ses oreilles, frère et sœur rentrent à la maison en jurant d’aller nager l’après-midi même. – Pas toi, Mary Lee, tu ne sais pas nager, tranche soudain la voix maternelle. – Howard non plus ! proteste Mary Lee. – Mais il est grand, il est fort et c’est un garçon ! C’est comme si dans toutes les familles noires de la ville, la même scène avait eu lieu, car dès 14 heures, devant la piscine de

qui s’en vont aux matchs et s’arrêtent en chemin pour ne rien perdre du spectacle de la ville qui s’embrase. Six ligues de base-ball sont en compétition ce soir, il y a aussi un match de hard-ball et cinq de soft-ball, ça en fait des gens de sortie dans la ville, une foule curieuse et passive, des appels au meurtre, Tuons ces bâtards de Noirs, des policiers qui dispersent, et le ballet des sirènes hurlantes qui n’en finit pas. L’une d’elles escorte Howard vers le Homer G. Phillips Hospital, c’est

sachets de neige, il a dit, Les gars, je vous laisse ça et je compte bien les retrouver dans une dizaine de jours. Il voulait pas se faire prendre avec sa came. J’ai ouvert la portière pour faire comprendre que j’en étais pas. Il a dit, T’es avec nous maintenant que t’es là. J’ai dit non. Je suis sorti de la bagnole. Je suis pas avec eux. Je suis pas un suiveur, je vais pas par là. Il a baissé sa vitre et il a lancé, Ça pourrait peut-être intéresser tes frangins. J’en ai pas parlé à Wes, il

parle fort, il est drôle, vulgaire, il a réponse à tout et toutes les filles qu’il veut, ce n’est pas un type franchement recommandable, elle avait raison ma mère, c’est un voyou et même un maquereau parfois, je ne vous ai pas tout raconté, mes enfants, j’attendais, mais c’est un héros puisqu’il met la vie à l’envers. Il est à nous, Shine. Nous savons rire quand nous sommes tristes et chanter quand rien ne va. Notre peur a produit de grandes choses. Alors ils nous aiment vieux, le cheveu crépu et

blanc, on a l’air de sages et on finit au patrimoine national. Mais nos enfants leur font peur. Et ils les noient. Il y avait les bâches sur le sol, les housses, le bruit des fermetures qu’on tire, et vous, les enfants, à l’intérieur serrés les uns contre les autres, mangés par le fleuve. Ils parleront des courants, ils diront que cet endroit-là n’est pas surveillé, qu’il fallait rester du côté de Memorial Park, que nous sommes irresponsables d’être venus là. Mais je sais, moi, que ce n’est pas

Download sample

Download