L'autosanté: Vers une médecine réflexive

L'autosanté: Vers une médecine réflexive

Bernard Andrieu

Language: French

Pages: 317

ISBN: 2:00198766

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Le patient « bon et docile » n’existe plus. Désormais, le sujet contemporain entend devenir agent de sa santé et refuse de se laisser enfermer dans une simple relation soignant-soigné, vécue sur un mode passif, jusque dans la demande de disposer de son corps. Il s’informe, revendique des droits et entend le faire savoir. En France, la loi dite Kouchner lui garantit, depuis 2002, le droit à accéder à son dossier médical et le devoir des médecins de rechercher le consentement aux soins, tandis que les associations de malades alimentent les forums des sites d’information sur leur vécu.

Un seul diagnostic ne suffit plus à notre patient qui recherche des solutions parfois moins conventionnelles, jugées plus en harmonie avec sa propre sensibilité et son vécu. Loin du simple bricolage thérapeutique ou de la pratique occasionnelle des médecines douces, cette tendance – que l’on peut qualifier d’autosanté – devient alors une expérience d’éducation corporelle et de transformation de soi. Le patient fait appel à des pratiques nouvelles, sources d’habitudes, de croyances psychologiques et d’un nouveau style de vie. Il n’est plus patient, mais agent de sa propre médecine, une médecine à la première personne.

Bernard Andrieu est philosophe, professeur en « épistémologie du corps et des pratiques corporelles » à la Faculté du sport de l’Université de Lorraine et chercheur (EA 4360 APEMAC / EpsaM et à la MSH Lorraine, associé à ADES UMR 7268 CNRS).

The Complete Idiot's Guide to Detoxing Your Body

Healing through Exercise: Scientifically-Proven Ways to Prevent and Overcome Illness and Lengthen Your Life

Natural & Herbal Family Remedies (Storey's Country Wisdom Bulletin A-168)

Writing for Publication in Nursing and Healthcare: Getting it Right

Genomic Messages: How the Evolving Science of Genetics Affects Our Health, Families, and Future

Beauty Confidential: The No Preaching, No Lies, Advice-You'll-Actually-Use Guide to Looking Your Best

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

compte les interactions entre le corps et le monde à partir d’une conception globale du corps humain : circulation de l’énergie, effets psychosomatiques, incorporation de l’environnement, système global de soins. L’orientalisation du corps occidental par une référence au yin/yang dans un contexte écologique et une recherche de réappropriation des techniques douces (Alexander, 2008) en complément avec le soin médicalisé. La croyance dans l’intégration des parties dans un système englobant le

le corps, exécutés en rythmes variables et teintés d’écoute et de douceur. Des manœuvres vigoureuses, sélectionnées selon les besoins, procurent une détente musculaire profonde, tandis que les bercements et les étirements invitent à l’abandon et permettent de retrouver une richesse sensorielle. Les bienfaits de ce voyage intérieur sont nombreux, bien-être physique, nerveux, émotionnel, mental et spirituel. C’est sa globalité qui donne la couleur si particulière de ce massage pouvant évoquer le

physiologie de l’effort participe de la modification et de la spécialisation du corps, de sa chimie et de sa récupération. L’intensité de l’activité sportive transforme la définition de la santé comme entretien en préparation et récupération physique de la performance. Le dopage, l’addiction, la dépendance sportive, la bigorexie, la blessure, la violence sportive, etc. expriment les conséquences de la modification du concept de santé et de la transformation du vécu corporel du sportif à

ne tend pas tant à l’isoler pour en recueillir la substance, mais révèle la porosité, la pénétration et la fragilité de la peau. Daniela Bohde précise : Above all, the intense preoccupation with flaying from the middle of the Cinquecento indicates that the notion of a border between the self and the environment may have emerged. (Bohde, 2003, p. 32) Ainsi ouvrir ou fermer le corps introduit un paradigme nouveau, celui d’une identité vraie car localisable à l’intérieur même du corps, sous la

elle évite « le patient malgré lui » (de Chambrier, 2011). Au cœur du vécu de santé en 1re personne, l’autosanté place d’abord la réflexivité du sujet humain dans son corps vivant au centre du dispositif de soin. Dans les carnets d’Ivry, Artaud (1947-1948) raconte dans son journal, à chaque page, les modifications de sa sensibilité et de son image corporelle en créant dans le langage un style si singulier qu’il provient de l’intérieur, sinon de l’intime de la chair. Le récit corporel, du médecin

Download sample

Download