Économie du cinéma : Perspectives stratégiques (4e édition)

Économie du cinéma : Perspectives stratégiques (4e édition)

Laurent Creton

Language: French

Pages: 112

ISBN: 2:00337684

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Confronté à l’emprise croissante du système téléaudiovisuel et à la concurrence renouvelée de la production américaine, le cinéma français est en quête d’identité et cherche les voies d’un regain de compétitivité.

Économie du cinéma offre un cadre conceptuel pour étudier le jeu des acteurs en présence et pour analyser les enjeux, les options, les déploiements et les conditions de mise en œuvre de leurs stratégies. 

La nouvelle édition de cet ouvrage de référence permet de mieux comprendre le fonctionnement de la filière cinématographique et de tracer ses principales perspectives dans une période de recomposition industrielle et de bouleversement technologique. 

Indie Producers Handbook: Creative Producing from A to Z

Cult Horror Movies: Discover the 33 Best Scary, Suspenseful, Gory, and Monstrous Cinema Classics

Documentary Film: A Very Short Introduction (Very Short Introductions)

Immortal, Invisible: Lesbians and the Moving Image

Film (Eyewitness Companion Guides)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

est relativement faible. En outre, amener directement les programmes auprès du spectateur, tout en lui offrant une gamme très étendue, et une large possibilité de choix, constitue une commodité d’usage décisive dans les processus d’arbitrage. Face à la multiplication des supports de diffusion des programmes audiovisuels, le spectacle cinématographique en salles, même s’il garde une partie de sa primauté de jadis, a été dépossédé d’une prépondérance qui s’exprimait tant en matière de pratiques

l’intervention publique Les enjeux de l’exception culturelle L’avenir du système de régulation Conclusion Glossaire Bibliographie � Éditions Armand Colin, Paris, 2008 978-2-200-24670-9 Du même auteur : • Économie du cinéma : perspectives stratégiques, Nathan (1994), 2001. • Cinéma et marché, Armand Colin, 1997. • Cinéma et (in)dépendance : une économie politique (dir.), Presses Sorbonne Nouvelle, 1998. • Le Cinéma et l’argent (dir.), Nathan, 2000. • Le Cinéma à l’épreuve du système

d’une généralisation des techniques de numérisation sur l’ensemble de la chaîne de l’image, avec ses répercussions sur tous les métiers de la filière, relève de cette problématique. Pour les tournages, les effets spéciaux ou le montage, le numérique apporte de nouvelles possibilités et s’intègre de façon progressive aux pratiques existantes. Pour la diffusion, en revanche, la question est beaucoup plus épineuse et lourde de conséquences. L’année 2000 a montré qu’il était possible, au stade du

prototype, de réaliser une projection numérique en salle d’une qualité comparable au support photochimique 35 mm. Le numérique n’apporte aucun progrès de l’image, mais constituerait selon ses promoteurs un moyen d’effectuer de substantielles économies de coût tout au long de la chaîne de valeur. Le modèle économique est pourtant loin d’être stabilisé, et les discours promotionnels de quelques fabricants de matériel inspirent de grandes réserves en raison des incertitudes inhérentes à une telle

s’effectue par extension des activités et par élimination concurrentielle. La concentration peut se mesurer par un indice simple : la part de marché des premières entreprises rapportée au secteur tout entier. Par exemple, dans la distribution cinématographique en France, les dix premières sociétés réalisent entre 85 et 90 % du chiffre d’affaires du secteur. Les modalités de la concentration économique sont nombreuses : par-delà la croissance organique, on distingue la fusion, l’absorption, la

Download sample

Download